PsX-Games

Bienvenue sur le Forum PsX-Games !
Pour découvrir entièrement le forum, merci de t'inscrire et ensuite de te présenter, ensuite vous aurez accès a l'immensité du forum, contenant de nombreux tutoriels très utiles !

Passez un agréable moment sur PsX-Games ! Merci.

PS : le forum, suite a des plaintes de la firme forumactif, subira des modifications prochainement ... nettoyage de certains topics et suppression de certains sujet de hack auront lieux

Cordialement. Le STAFF De PsX-Games
PsX-Games

             Bienvenue a toi Invité , nous sommes le Sam 10 Déc - 6:57. Nous avons 8595 membres enregistrées, et le dernier utilisateur enregistré est enes7574, et nous lui souhaitons la bienvenue ! N’hésitez pas a modifier votre profil en cliquant sur : Invité Passez un agréable moment sur PsX-Games !
Suite à la maintenance du 09/07, toutes les présentations ont été supprimé. Je vous invite donc à allez vous re-présentez.
Suite à la maintenance du 09/07, toutes les présentations ont été supprimé. Je vous invite donc à allez vous re-présentez.

    Présentation

    Partagez

    iMoNk3y_-
    Fondateur
    Fondateur

    Messages : 172
    Réputation : 5
    Date d'inscription : 06/12/2010
    Age : 26
    Localisation : Marseille !

    Présentation

    Message par iMoNk3y_- le Mar 21 Juin - 14:39

    Premier point commun avec les hack and slash, le scénario. On va faire vite, vous êtes dans la peau d’un aventurier dont le but est de trouver l’Arche, un artefact alien mythique paumé dans le désert de la planète Pandore. Et c’est à peu près tout ce qu’il faut en retenir. Gearbox ne s’est pas pris la tête à développer une histoire compliquée pour immerger le joueur dans l’action, elle est juste présente pour introduire des tonnes et des tonnes de missions annexes. Et c’est finalement tant mieux, car les développeurs ont tout misé sur cette action.

    Mais avant de rentrer dans le vif du sujet, il nous faut choisir un avatar parmi les quatre que propose Borderlands. Quatre personnages avec quatre spécialités différentes que sont soldat (spécialisé dans les fusils à pompe et les fusils d’assaut), Sirène (furtivité et dommages élémentaires), Chasseur (possède un animal et spécialiste des fusils de sniper) et le Furieux (le tank du groupe avec une grosse barre de vie et une certaine affinité pour tout ce qui explose). Quatre approches très différentes de l’action mais aussi quatre arbres de compétences distincts. Car oui, comme dans un hack and slash classique, en tuant les innombrables bestioles et bandits de Pandore, le joueur va engranger de l’expérience et des niveaux, et monter des compétences de combat. Le soldat par exemple, dispose d’une tourelle qu’il peut invoquer toutes les 100 secondes qu’on peut bichonner en lui octroyant des capacités supplémentaires, ou encore augmenter de X% les dommages causés par les fusils à pompe, débloquer la compétence de régénération de sa vie, etc, etc. Seul défaut mineur à ces quatre avatars, le faible nombre de possibilité de personnalisation. Tout au plus on choisit la couleur de ses vêtements et basta. Mais bon, on est dans un FPS…

    Dropper, Dropper et équiper !

    C’est une fois sur le terrain, avec un premier flingue en main qu’on comprend que Borderlands n’est pas un shooter comme les autres. Première particularité, chaque coup au but sur un ennemi se traduit à l’écran par un chiffre apparaissant au dessus dudit monstre. A l’instar des RPG nippon, ce chiffre représente le nombre de dégâts causés à l’ennemi. Deuxième particularité, une fois que l’adversaire est mort, il lâche des objets. Beaucoup d’objets, même, à la façon de Diablo : dollars, munitions, armes, objets de quête. Ce loot, c’est le nerf du jeu, celui qui va pousser le joueur à toujours continuer, à toujours vouloir une meilleure arme que celle qu’il a entre les mains. Et ça marche très bien. Les objets tombent très vite, certaines armes possèdent des capacités spéciales (rechargement plus rapide, dégâts de feu/électricité/poison supplémentaires, zooms spéciaux, moins de recul, etc, etc. La liste est longue), l’argent se récolte aussi facilement qu’on le dépense et on ne se traîne jamais plus d’une demi-heure avec la même pétoire. Cet aspect, critique pour tout hack and slash qui se respecte, est une totale réussite. On émettra tout de même une petite plainte à propos de l’inventaire en particulier et de l’interface en générale, conçue pour les manettes des consoles, qui se révèlent bien lourds à utiliser sur un PC.

    Pour autant n’allez pas croire que cet aspect RPG plombe complètement les combats. Si les armes et les compétences facilitent grandement la vie du héros, elles ne serviront à rien sans un minimum de skill de la part du joueur. Non seulement les ennemis sont généralement en groupe de quatre ou cinq et agissent de concert, en n’hésitant pas à se mettre à couvert pour les bandits, mais en plus ils disposent chacun d’un niveau. Et comme pour le joueur, ce niveau influe sur leur barre de vie, leurs dégâts et leur résistance. Entrer dans un camp de bandit de niveau 15 quand on n’a pas encore passé le niveau 10 est complètement suicidaire. A cela, il faut ajouter que les sensations procurées par les combats sont de très bonne facture. Les armes sont violentes comme il faut, les têtes explosent comme des pastèques, il n’est pas rare de battre en retraite face au surnombre et on se surprend régulièrement à reprendre son souffle dans quelques combats serrés totalement épiques. Encore un bon point à mettre au profit de Gearbox. Et pour ne rien gâcher, il existe un mode coopératif à quatre joueurs pour descendre encore plus de monde. C’est encore meilleur à plusieurs, avec des phases d’anthologie et un aspect coopératif très fort si les joueurs désirent s’en sortir. On regrettera toutefois que Gearbox n’ait pas un peu mieux pensé le système de partage du loot (qui n’existe pas : premier arrivé, premier servi), ni même pensé à une interface d’échange entre joueurs (on fait tomber son objet sur le sol). Dernier bon point de ce mode à plusieurs, il est possible d’y jouer à deux en écran splitté sur Xbox 360 et PS3 uniquement.

    Pour autant n’allez pas croire que cet aspect RPG plombe complètement les combats. Si les armes et les compétences facilitent grandement la vie du héros, elles ne serviront à rien sans un minimum de skill de la part du joueur. Non seulement les ennemis sont généralement en groupe de quatre ou cinq et agissent de concert, en n’hésitant pas à se mettre à couvert pour les bandits, mais en plus ils disposent chacun d’un niveau. Et comme pour le joueur, ce niveau influe sur leur barre de vie, leurs dégâts et leur résistance. Entrer dans un camp de bandit de niveau 15 quand on n’a pas encore passé le niveau 10 est complètement suicidaire. A cela, il faut ajouter que les sensations procurées par les combats sont de très bonne facture. Les armes sont violentes comme il faut, les têtes explosent comme des pastèques, il n’est pas rare de battre en retraite face au surnombre et on se surprend régulièrement à reprendre son souffle dans quelques combats serrés totalement épiques. Encore un bon point à mettre au profit de Gearbox. Et pour ne rien gâcher, il existe un mode coopératif à quatre joueurs pour descendre encore plus de monde. C’est encore meilleur à plusieurs, avec des phases d’anthologie et un aspect coopératif très fort si les joueurs désirent s’en sortir. On regrettera toutefois que Gearbox n’ait pas un peu mieux pensé le système de partage du loot (qui n’existe pas : premier arrivé, premier servi), ni même pensé à une interface d’échange entre joueurs (on fait tomber son objet sur le sol). Dernier bon point de ce mode à plusieurs, il est possible d’y jouer à deux en écran splitté sur Xbox 360 et PS3 uniquement.

    Pour autant n’allez pas croire que cet aspect RPG plombe complètement les combats. Si les armes et les compétences facilitent grandement la vie du héros, elles ne serviront à rien sans un minimum de skill de la part du joueur. Non seulement les ennemis sont généralement en groupe de quatre ou cinq et agissent de concert, en n’hésitant pas à se mettre à couvert pour les bandits, mais en plus ils disposent chacun d’un niveau. Et comme pour le joueur, ce niveau influe sur leur barre de vie, leurs dégâts et leur résistance. Entrer dans un camp de bandit de niveau 15 quand on n’a pas encore passé le niveau 10 est complètement suicidaire. A cela, il faut ajouter que les sensations procurées par les combats sont de très bonne facture. Les armes sont violentes comme il faut, les têtes explosent comme des pastèques, il n’est pas rare de battre en retraite face au surnombre et on se surprend régulièrement à reprendre son souffle dans quelques combats serrés totalement épiques. Encore un bon point à mettre au profit de Gearbox. Et pour ne rien gâcher, il existe un mode coopératif à quatre joueurs pour descendre encore plus de monde. C’est encore meilleur à plusieurs, avec des phases d’anthologie et un aspect coopératif très fort si les joueurs désirent s’en sortir. On regrettera toutefois que Gearbox n’ait pas un peu mieux pensé le système de partage du loot (qui n’existe pas : premier arrivé, premier servi), ni même pensé à une interface d’échange entre joueurs (on fait tomber son objet sur le sol). Dernier bon point de ce mode à plusieurs, il est possible d’y jouer à deux en écran splitté sur Xbox 360 et PS3 uniquement.


    HaCk-FoRsErF-CrAcK
    Membre d'Or
    Membre d'Or

    Messages : 179
    Réputation : 2
    Date d'inscription : 30/06/2011
    Age : 23
    Localisation : Limoges

    Re: Présentation

    Message par HaCk-FoRsErF-CrAcK le Dim 10 Juil - 8:53

    Il a l air sympa ce jeux,apres faut aussi voir les graphismes
    Qui a ce jeux ?

    zittoone
    Fondateur
    Fondateur

    Messages : 1593
    Réputation : 111
    Date d'inscription : 06/12/2010
    Age : 19
    Localisation : Cannes !!

    Re: Présentation

    Message par zittoone le Dim 10 Juil - 9:04

    Moi, j'ai ce jeu et les graphismes sont comme une bande-dessinée



    Compte Principal : GrAnDii0zSe
    Host Lobby : OFF
    Modifie Patch : OFF
    Aide Chatbox : ON
    Aide par MP : ON

    remysimpson
    Membre d'Or
    Membre d'Or

    Messages : 201
    Réputation : 0
    Date d'inscription : 28/06/2011
    Age : 20
    Localisation : cannes

    Re: Présentation

    Message par remysimpson le Dim 10 Juil - 9:19

    j'ai ce jeux et je l'adore

    HaCk-FoRsErF-CrAcK
    Membre d'Or
    Membre d'Or

    Messages : 179
    Réputation : 2
    Date d'inscription : 30/06/2011
    Age : 23
    Localisation : Limoges

    Re: Présentation

    Message par HaCk-FoRsErF-CrAcK le Dim 10 Juil - 18:05

    Ouai, et rien qu en voyant l image du jeu on voit bien que c est un peu comme une bande dessinée,mais sa a l air bien quand meme.
    un peu comme Brink non ?

    Contenu sponsorisé

    Re: Présentation

    Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 6:57


      La date/heure actuelle est Sam 10 Déc - 6:57